Rechercher
  • Mayali Palma

La méthode sympto-thermique

C’est une méthode pratique, non invasive et efficace pour identifier notre « fenêtre fertile » en observant nos pertes vaginales (glaires cervicales), notre température basale et la position de notre col de l’utérus. Il ne s’agit pas de la « méthode du calendrier ».

Température basale (BBT charting)

Notre température corporelle change à travers notre cycle. Dans la phase Yin de notre cycle (phase folliculaire), des menstruations à l’ovulation, notre température basale est basse (on l’appelle basale car elle est mesurée lorsque le corps est au repos et que le métabolisme est à sa ligne de base). Dans la deuxième phase du cycle (phase lutéale), entre l’ovulation est les menstruations, la température basale augmente grâce à la progestérone qui est sécrétée par le corps jaune. C’est entre autres pour ça qu’on dit que c’est la phase Yang du cycle.

La température, normalement, augmente environ 1 jour après l’ovulation et reste élevée jusqu’aux règles ou légèrement avant (la veille).

Comment faire ?

Tout ce qu’il vous faut c’est un thermomètre et une application pour rentrer vos données (ou un papier et un crayon).

Je recommande le thermomètre numérique qui arrondit au dixième de degré près (ex. 98,5 ° au lieu de 98,52 °). Si vous préférez les degrés Celsius, un thermomètre qui lit les nombres au centième peut être utile (36,45 ° au lieu de 36,4 °).

Prenez votre température dès votre réveil après au moins 3-4 heures de sommeil constant. Il est préférable de le prendre à la même heure chaque matin, ou au moins dans la même demi-heure pour des lectures cohérentes (tous les matins entre 7h30 et 8h par exemple). Une règle générale consiste à ajouter 0,1 ° F / 0,05 ° C pour toutes les demi-heures où vous la prenez plus tard que l’heure habituelle et à soustraire 0,1 ° F / 0,05 ° C pour les toutes les demi-heures plus tôt.

Prenez la température avant de sortir du lit, de coller votre partenaire ou de trop parler, parce que ça pourrait provoquer des changements de température. Utilisez le même thermomètre pour l'ensemble de votre cycle. Vous pouvez ensuite inscrire votre température dans votre application (j’aime beaucoup Kindara).

Plusieurs facteurs peuvent influencer la température, comme faire de la fièvre, avoir bu de l’alcool la veille, avoir moins de 3 heures consécutives de sommeil et prendre sa température à une heure complètement différente.

En médecine traditionnelle chinoise, le graphique de la température basale peut nous apporter beaucoup d’informations sur le Qi, le Sang, le Yin et le Yang, c’est pour cette raison que si vous me consultez pour des troubles liés au cycle menstruel et surtout pour des traitements en fertilité, il y a de très bonnes chances que je vous demande de prendre votre température.


courbe "normale"

Glaire parce que c’est une substance qui en texture peut ressembler à du gel et cervicale parce que c’est principalement au niveau du col de l’utérus (cervix) qu’elle est fabriquée. « Tout au long de votre cycle (en vous souvenant que nous sommes toutes différentes), vous constaterez peut-être qu'après la fin de vos règles, il y ait, pendant quelques jours, une sensation de sécheresse ou d’humidité légère, mais que l’humidité s'évapore en quelques secondes après avoir été exposée à l'air.


Ceci est ensuite suivi par la production de glaire cervicale qui a tendance à être assez collante - caoutchouteuse, élastique et relativement épaisse - une consistance dans laquelle le sperme aurait du mal à faire son travail (attention : si vous utilisez la méthode sympto-thermique comme méthode de contraception, vous devriez considérer cette glaire comme fertile pour être prudente).


Vient ensuite la glaire cervicale qui a une teneur en humidité plus importante tout comme ses capacités fertiles : elle est crémeuse, coulante, laiteuse ou semblable à une lotion et peut également se faire sentir comme une sensation fraiche à l'ouverture du vagin. Ce fluide est généralement blanc et opaque. Vous commencerez à vous sentir mouillée même si vous n'êtes pas excitée, ce qui peut vous allumer... oui, Mère Nature est assez intelligente quand il s'agit de créer des moyens pour vous faire avoir des relations sexuelles lorsque vous êtes sur le point d'ovuler !

Enfin, le mucus fertile arrive. Ce truc magique ressemble au blanc d’œuf cru et est méga glissant et extensible; il peut s'étirer de plusieurs centimètres.

Après l’ovulation, on revient vers une sensation de sécheresse. » Traduction d’un extrait du livre « Period power » de Maisie Hill, page 37-38


La glaire cervicale est produite pendant les quelques jours avant l'ovulation et est extrêmement importante pour votre fertilité. Cela fonctionne de plusieurs manières.


  • Vous faire savoir que vous êtes prête pour l'ovulation.

  • Rendre les relations sexuelles plus confortables en raison de sa nature lubrifiante (bien qu'elles soient différentes du fluide que vous produisez lorsque vous êtes excitée).

  • Créer une voie pour que les spermatozoïdes pénètrent de votre vagin à votre utérus via le col de l'utérus.

  • Fournir un environnement plus alcalin pour protéger le sperme de la nature acide de votre vagin.

  • En aidant les spermatozoïdes à accélérer leur voyage épique vers votre ovule. En produisant un pattern de fougère (visible au microscope) pour guider les spermatozoïdes sur leur joyeux chemin. Un peu comme une échelle à spermatozoïdes. (Tandis que le liquide cervical non fertile pendant le reste de votre cycle, qui est plus sec et plus collant, les arrête dans leur lancée.)

  • Ces glaires sont nourrissantes pour les spermatozoïdes et les aident à rester en parfait état.



Position du col de l’utérus

La position du col de l’utérus est la 3e information que vous pouvez recueillir pour savoir vous où vous en êtes dans votre cycle menstruel selon la Méthode Sympto-thermique. C’est probablement la « technique » la moins utilisée des trois, entre autres parce que la température et les pertes vaginale nous apportent déjà beaucoup d’information, mais aussi parce qu’il faut être à très l’aise avec son anatomie pour pouvoir explorer les profondeurs de son féminin sacré.

Notre col de l’utérus change à travers le cycle menstruel. Le col sera dur (comme le bout du nez), bas et fermé pendant les périodes non fertiles et mou (comme les lèvres), haut et ouvert pendant les périodes fertiles.


Pour apprendre à connaitre les différentes positions du col tout le long du cycle, il peut être intéressant, les 3 premiers mois, en mode exploration, d’observer sa position plusieurs fois par semaine en commençant quand vos menstruations se terminent (ou un peu avant si vous avez des cycles plus courts (21-24 jours) et en terminant quand votre col revient bas et dur à la suite de l’ovulation. Éventuellement, vous serez en mesure de reconnaître plus facilement ce que votre col vous donne comme information.


  • commencez l'exploration après la douche, lorsque vos règles viennent de se terminer par exemple;

  • assurez-vous de bien laver vos mains *indispensable* (avec la situation actuelle vous êtes probablement rendues des pro du lavage de main..😅);

  • videz votre vessie, ça risque d’être plus confortable;

  • prenez toujours la même position, soit en déposant un pied sur une chaise par exemple, ou en position accroupie.

  • tentez de vous détendre;

  • il s’agit d’introduire le majeur et l’index jusqu’au col et explorer avec un touché bienveillant.

  • notez les informations au même endroit où vous écrivez les données recueillies sur votre température et vos glaires.



La température basale, l’observation des glaires cervicales et de la position du col de l’utérus sont des outils pour savoir quand nous somme dans notre « fenêtre fertile ». Une information précieuse si on veut éviter une grossesse ou au contraire, tomber enceinte. C’est aussi une façon merveilleuse pour apprendre à connaître son corps à travers ses cycles.


La fenêtre fertile c'est quoi ?

Cela peut sembler évident, mais de nombreuses personnes pensent qu'elles peuvent tomber enceintes tout le long de leur cycle. Vous ne pouvez concevoir que pendant les 5-6 jours qui entourent l'ovulation, appelée la « fenêtre fertile ». La fenêtre fertile représente les 5 jours précédant le moment où l’ovule est libéré de l’ovaire (ovulation) et les 24 heures suivant l’ovulation. Pourquoi? Parce que les spermatozoïdes vivent environs 5 jours et les ovules ne peuvent être fertilisés que pour environs 24 heures. Avoir des relations sexuelles pendant cette période vous donne les meilleures chances de tomber enceinte. Le meilleur moment serait 2 jours avant l’ovulation.


Observer vos pertes vaginales (glaires cervicales) serait un bon moyen de prévoir l’ovulation (ce n’est pas un truc infaillible, mais il est tout de même assez efficace). La position du col de votre utérus peut aussi vous apporter des information pré-ovulatoires. Prendre votre température basale le matin changera après l’ovulation. Ces trois observations font partie de la méthode sympto-thermique.


Les tests d’ovulation sont aussi une bonne façon de savoir quand vous allez ovuler. Si le test est positif, ça veut dire que l’ovulation aura lieu dans les 24 à 36 heures.


Bien que trouver sa fenêtre fertile puisse aider à identifier le meilleur moment pour tomber enceinte, cette connaissance peut également être utilisée pour faire exactement l'inverse: prévenir une grossesse. Une fenêtre fertile courte signifie qu'il n'y a en fait que six jours dans un mois où une femme peut tomber enceinte.


Si la méthode sympto-thermique vous intéresse, je vous invite à regarder ce que Serena Québec offre comme formation. Si vous lisez l’anglais, Taking Charge of your fertility de Toni Weschler est un livre très complet sur le sujet. Si vous voulez utiliser cette méthode pour éviter une grossesse, je vous demande de très bien vous informer sur le sujet avant de l’utiliser.

© 2018 par Mayali Palma / 514-240-5208